La Syrie et le Vin

Cité par Pline l’Ancien, le Mont Bargylus, connu aujourd’hui sous le nom de Jebel Al-Ansariyé, s’étend de la vallée de l’Oronte près de l’antique cité d’Antioche à la vallée de l’Eleuthère au sud de l’ancienne Emèse.

Cette montagne domine une terre de mystère et de légende où l’alphabet, la monnaie et le vin ont été révélés aux hommes et où les anciens faisaient pousser des vignes il y a 3000 ans déjà.

Situés dans l’arrière-pays de la cité hellénistique de Laodicée – l’actuelle ville syrienne de Lattaquié – et de la métropole cananéenne d’Ougarit, les coteaux du Mont Bargylus étaient richement recouverts de vignes à l’époque gréco-romaine.

Le domaine vinicole de Bargylus est précisément situé près de la localité de Deir Touma, littéralement «Couvent de Thomas», non loin des derniers vestiges de l’ère croisée et de l’illustre Saladin.